Que signifie le « batch cooking » ?

Il s’agit d’un terme anglophone, qui se traduit par « repas en lot » ou plus clairement « cuisiner en série ».
Cela signifie donc le fait de cuisiner en grandes quantités d’un seul coup, et de répartir les quantités pour les consommer plus tard.

L’idée est de se prendre quelques heures, souvent le week-end, pour préparer/cuisiner des repas entiers ou des « pré-préparations » (épluchage par exemple) pour gagner du temps le reste de la semaine.
Nous avons tous connu ce moment où l’on se pose la question fatale : “qu’est-ce qu’on mange ce soir ?” et de finir au restaurant ou se faire livrer n’importe quoi à manger.

Cette question ne sera désormais plus qu’un lointain souvenir, si vous adhérez au batch cooking !

Quels en sont les avantages/inconvénients ?

Il y a de nombreux avantages à cette tendance.

Nous l’avons évoqué précédemment : préparer ses repas à l’avance permet de se dégager du temps pendant la semaine. Et du coup, se libérer l’esprit : si nous n’avons plus besoin de se soucier de ce que nous allons manger tous les jours de la semaine, cela nous permet de mieux profiter du temps !

Ce qui est intéressant dans le batch cooking, c’est de préparer les fruits et légumes de saison. Ainsi, nous mangeons sainement en suivant la saisonnalité des produits, et bien sûr éviter d’utiliser des légumes ayant parcouru des kilomètres jusqu’à notre assiette !
Pourquoi pas faire ses courses auprès des circuits courts ?
Qui dit circuits courts dit aussi économies !
En effet, les produits sont moins chers en direct producteurs et bien plus frais aussi.

De plus, votre portefeuille vous remerciera de ne pas aller au restaurant tous les soirs !

Pour s’y mettre, cela demandera quelques efforts.
Il faut être organisé, prendre le temps de se poser pour élaborer les menus de la semaine en fonction de ses envies et mieux, en fonction des légumes de saisons.
Il faut donc faire preuve d’imagination (et quelques recherches).
Il existe multitude de livres et blogs dédiés à cette pratique.
On peut, soit préparer des plats entiers et les congeler pour les consommer ultérieurement. Attention, certains aliments supportent mieux la congélation/décongélation que d’autres : les plats complets type lasagnes, tartes, quiches garderont toutes leurs qualités en bouche. A l’inverse, les carottes en tronçons ou les pommes de terre en morceaux ne retrouveront pas la même texture après décongélation.
Ou soit préparer les aliments crus, et il ne restera plus qu’à cuire le jour J.

L’autre inconvénient est qu’il faudra s’équiper en boîtes hermétiques afin de préserver au mieux les aliments (crus ou cuits). Il sera pertinent de choisir des contenants en verre, qui peuvent passer du congélateur au four par exemple.

Êtes-vous prêt pour le batch cooking ?